h 6 questions à Brice Leverdez
Fermer
coordonnees_lifb
Contact
3eme_set1
Vendredi, Octobre 20, 2017
   
Texte
Share

brice_026 questions à Brice Leverdez

Parrain du Plan d'Animation Territorial francilien, Brice Leverdez, N°1 français est venu témoigner de son soutien à cette opération jeudi 19 Août sur la base de loisirs de Créteil.

Nous en avons profité pour lui poser quelques questions :

Que représente pour vous l'organisation des Championnats du monde en France, à Paris ?

C’est une grande joie pour moi de jouer devant un grand nombre de spectateurs français, mes amis et ma famille. Jouer des Championnats du Monde à Paris est une chose qui ne m’arrivera qu’une fois dans ma carrière.

J’espère que cette organisation va apporter un engouement populaire. Il y aura certainement des personnes qui ne connaîtront pas le badminton dans les tribunes et leur présence peut apporter une retombée en termes de fréquentation pour les prochains super series. Les Championnats du Monde à Paris sont positifs pour l’image du Badminton en France.

Pourquoi avez-vous accepté d'être le parrain du PAT ?

Depuis de j’ai commencé ma carrière, je suis resté en Ile-de-France. Maintenant que je suis n°1 français, je me devais de remercier l’Ile –de-France. Parrainer le Plan d'Animation Territorial est une manière de le faire. J’espère que cela aura apporté quelque chose à l’Ile-de-France et à la Fédération.

Et en tant que joueur, que représente pour vous le fait de jouer à Paris- est-ce plus facile, plus difficile ?

Ça dépend de la façon dont on gère la pression et comment on arrive à jouer avec. Quelques minutes avant d’aller sur le terrain j’ai la pression car tout le monde m’attend et le public est là, mais dès que je touche la raquette, le volant, ce n’est que du plaisir. On ne peut pas être fatigué, on ne peut pas lâcher le match.

Je ressens des sensations, des frissons pendant le match quand je marque des points, quand le public applaudit. C’est une sensation à part. Ce que je recherche ce sont des moments inoubliables

Comment vous préparez-vous pour ces championnats du monde ?

J’ai enchaîné deux tournois au mois de juillet au Canada et aux Etats-Unis. Je suis allé m’entraîner deux semaines au Danemark où j’ai fait beaucoup de jeu et de travail physique. Ça a été une grande intensité de travail et un gros volume d’entraînement.

Depuis, ça fait une semaine et demie que je suis en France, près de ma famille et de mes amis. C’est une période où je suis en relâchement pour récupérer et être en forme le jour J. Depuis lundi je fais un entraînement par jour et je me repose en parallèle.

Vous-êtes vous fixé un objectif à atteindre pour cette compétition et si oui lequel ?

Il faut que je me mette dans les mêmes conditions que si on était à l’étranger mais ce n’est pas facile car il y a beaucoup plus de sollicitations.

Je suis très en forme et mentalement je suis au top avec mes deux tournois de juillet. Il ne reste qu’à créer l’exploit et j’aimerai que ce soit aux Championnats du Monde à Paris !

Vous devez déjà avoir un fan club, mais pour toutes celles et ceux qui vont vous découvrir sur le PAT, Quel jour et à quelle heure leur donnez-vous rendez-vous pour votre premier match ?

J’entre en compétition mardi 24 à 12h20 et je joue contre Dicky Palyama, n°1 Hollandais et 22ème Mondial. 22 contre 28, le clash !


Ministere Jeunesse et sport

CROSIF

Badnet